Comment surmonter une séparation amoureuse?

Comment surmonter une séparation amoureuse?

Quitter comme être quitté.e est une épreuve difficile. Pire peut-être. Pour Sandrine Mercy, la rupture amoureuse est un véritable traumatisme. Mais, ce déchirement peut être dépassé, rassure la coach divorce, la première certifiée en France, Belgique et Suisse, et plus vite qu’on ne le croit pour peu que l’on décide de prendre sa vie et son avenir en main. Et pour accompagner toutes celles et tous ceux qui veulent se reconstruire et avoir la vie de leurs rêves, Sandrine Mercy donne non pas mille et un conseils mais bien davantage 50 exercices aussi précis que pratiques qui aideront à mieux vivre.

 

La rupture est un traumatisme, écrivez-vous.

« Absolument ! La séparation est non seulement un choc émotionnel mais également un bouleversement existentiel associé à une peur de l’inconnu. Tout s’effondre ! Vous ne perdez pas seulement l’autre mais surtout votre propre identité. »

Vous dites que c’est la deuxième cause de trauma après le deuil.

« Il ne s’agit pas ici de hiérarchiser les souffrances mais de nombreuses études montrent que la séparation est la deuxième cause de traumatisme après le deuil. Il a ceci de douloureux que vous continuez à avoir votre partenaire sous les yeux. La rupture est d’autant plus difficile à vivre que nous n’avons pas les codes pour la dépasser. Nous apprenons ceux de l’amour et du mariage mais non ceux de la séparation. C’est pourquoi j’ai voulu mettre à la disposition de toutes celles et ceux qui souffrent des outils pour se concentrer sur l’avenir et se transformer. Je les ai conçus en m’appuyant sur mon expérience de vie – mon premier métier de femme d’affaires, ma maladie, ma nouvelle vie –, ma formation de coach de vie au Canada et de coach divorce donné par le seul institut de formations des coaches divorce, le CDC basé en Floride. Mes outils s’inspirent aussi des études en neurosciences et en psychologie positive. »

Ce traumatisme est-il plus grand pour celui ou celle qui quitte ou celui-celle qui est quitté.e?

« On croit que quitter est moins lourd à porter mais c’est une erreur car quand on décide de rompre, souvent on ne se soucie pas des raisons qui portent cette volonté. On a tendance à se focaliser sur l’autre sans se soucier de ce que l’on veut faire de sa nouvelle vie. On plonge dans une nouvelle aventure  ! Celui qui est quitté au contraire subit plus rapidement les ravages de la séparation et expérimente un vrai processus de deuil. »

Pour se reconstruire, on commence par faire le bilan de sa vie.

« Il faut s’observer avec la plus grande honnêteté, ne pas se voiler la face. Il est essentiel de savoir où on en est pour devenir acteur du changement. Il ne faut pas croire que le temps guérit les blessures. Bien sûr, les années arrangent partiellement les choses mais on peut aller plus vite et surtout construire la vie que l’on désire. »

Ce bilan est émotionnel et pratique.

« Il faut prendre conscience de ses émotions pour les gérer et les contrôler en faisant par exemple de la marche, du vélo, de la natation. Mais il faut encore identifier ses forces et ses qualités et travailler ses valeurs. »

Il est également important de bien s’entourer.

« C’est ce que j’appelle « construire son équipe gagnante » : choisir les personnes qui vous aideront. Il faut savoir que nous sommes la somme des 5 personnes que nous fréquentons le plus ! Il faut donc les choisir avec soin. »

Parmi les 50 exercices que vous proposez, lequel mettriez-vous encore en avant ?

« Je pointerais l’exercice « je décide d’un rendez-vous avec moi-même ». S’il faut bien s’entourer, il faut également se poser. Prendre du temps pour soi, s’arrêter pour pleurer comme pour réfléchir. On coupe tout, son téléphone comme son ordi. On ne fait aucune tâche ménagère ; on commence par se détendre, prendre un bain, allumer des bougies, mettre la musique qu’on aime et on lit ou on écrit. On fait cela chaque semaine pendant au minimum deux heures. »

Surmonter son divorce, sa séparation est paru aux éditions Eyrolles, 174 p., 12 euros.www.divorce-solutions.fr

JOURNÉES DU DIVORCE

Sandrine Mercy organise 5 journées de conférences où vous recevrez des outils utiles pour vous mettre sur les rails, éviter de nombreuses erreurs, prendre soin de vos enfants et où vous pourrez poser toutes les questions aux experts, avocats, notaire pour réussir votre séparation ou votre divorce.

Pour la Belgique, la coach française a choisi d’accueillir Maître Géraldine Blin Avocate Droit de la famille & Droit de la Jeunesse – Médiation familiale et sociale

https ://divorce-solutions.fr/les-journees-du-divorce-de-la-separation/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :