La femme parfaite (selon les amateurs de porno)

La femme parfaite (selon les amateurs de porno)

La beauté physique n’est pas un absolu. Elle est aussi relative que symptomatique des valeurs que célèbre une époque, une civilisation. Chaque culture a ses préférences et à se pencher sur celles des amateurs de porno, on se dit que ce monde est encore dans les clichés sexistes et les stéréotypes de genre. Voyez plutôt !

En juin dernier, le site porno xHamster a interrogé 50.000 de ses utilisateurs (*) et leur a demandé de décrire par le menu leur femme idéale, celle qui les fait fantasmer et qu’ils rêvent d’étreindre. Quelle est la couleur de sa peau, de ses cheveux ? Quelle est sa taille ? Quelles sont les rondeurs de ses seins ? De ses fesses ? Et les résultats s’ils n’ont rien de surprenant, laissent pantois…

Blanche aux cheveux noirs

xHamster a demandé à ses clients de définir ce qu’il appelle « la race, l’ethnicité » de la femme parfaite, leur demandant s’ils la voyaient asiatique, africaine, latino, indienne, moyen-orientale, métisse, blanche. Ils pouvaient également dire si le critère n’avait pas d’importance. Leur choix s’est d’abord porté sur la femme blanche (38 %) et ensuite sur l’Asiatique (12 %), à noter que le critère « sans importance » a obtenu un score très proche de 25 %. Mais le site porno a décrété que ces pourcentages indiquaient que la femme rêvée était une eurasienne…

Peut-être les préférences capillaires des sondés ont-elles permis de lui attribuer ce type ethnique car ils ont dit aimer les cheveux noirs (20 %), longs (36 %), raides (30 %). Côté pilosité, c’est l’épilation intégrale qui a clairement la cote (50 %)

Grande et sensuelle

On poursuit le descriptif de la demoiselle qu’ils rêvent de culbuter ; elle devra être grande et mesurer entre 1m67 et 1m76 (33 %), avec des courbes (30 %) On épingle que la minceur n’obtient qu’un petit 19 % ! C’est peut-être le seul pourcentage intéressant de ce sondage que les femmes devraient connaître car même si la mode nous présente des mannequins filiformes à longueur d’images, traumatisant bien des femmes, les hommes semblent de loin préférer celles qui ont des courbes ! La femme fantasmée devra encore avoir une poitrine moyenne (35 %). Pareil pour le tour de taille et le derrière : ils devront être moyens (44 % pour la taille et 50 % pour les fesses).

Bisexuelle !

xHamster ne s’est pas contenté de questionner ses utilisateurs sur le physique féminin idéal mais aussi sur l’orientation sexuelle. Logique pour un site porno… Et 40 % des personnes sondées (sans préciser les pourcentages d’hommes et de femmes) ont choisi une femme bisexuelle, pouvant désirer et aimer les deux sexes, les hommes comme les femmes. Une orientation qu’ils ne partagent pas eux-mêmes puisqu’ils ne sont que 25 % à se définir comme tels.

On expliquera cette préférence par le fait que l’un des phantasmes masculins les plus courants est de faire l’amour avec deux femmes ou – variante de ce même phantasme – de regarder ces deux créatures s’amuser entre elles. Et puis dans l’imaginaire collectif, la bisexuelle a la réputation d’être libérée et gourmande des plaisirs de la chair.

Non féministe

Mais on vous garde le meilleur pour la fin ; dieu sait pour quelle obscure raison, xHamster a demandé à ses 50.000 utilisateurs si cette femme devait être féministe ou non ? Elle n’a pas voulu savoir quel était le QI de la femme idéale, ni sa position sociale, ni son métier, ni sa formation, ni le montant de son compte en banque. Pourquoi dès lors questionner son féminisme ? On le reconnaît, le sondage n’a rien de scientifique, il est fait sans rigueur aucune et est des plus légers, relevant davantage du marketing que de l’intérêt sociologique. Mais pourquoi xHamster a-t-il posé la question du féminisme dans un sondage portant sur le physique de la femme idéale, sans donner la moindre définition du terme qui traîne derrière lui une réputation négative et agressive. Beaucoup de personnes se disent non féministes mais favorables à l’égalité entre les deux sexes dans tous les domaines comme le montrent les enquêtes faites en Europe en 2018 par l’institut YouGov.

De plus la question sur le féminisme posée par xHamster n’offrait pas d’autres alternatives de réponse que « oui » ou « non » alors que toutes les autres questions proposaient des multiples choix de réponse. Cette question mal posée est-elle présente dans ce sondage par désir de provocation dans cette époque féministe ? Ou parce que les féministes ont traîné longtemps (traînent encore ?) la réputation de n’aimer ni le sexe, ni les hommes ?

Quoi qu’il en soit, les réponses sont claires : 60 % des sondés ne veulent pas d’une féministe dans leur lit contre 40 %… Le site a tenu à souligner que ce pourcentage était positif, représentant « presque le double de ce que les sondages de la population générale révèlent ». Ce qui n’est pas tout à fait vrai… Les enquêtes sur le sujet donnent des résultats très différents mais en mars dernier, un sondage de RTL et de WondHer réalisé par BVA à l’occasion de la Journée internationale des droits de la femme établissait que 54 % des Français (59 % des femmes et 49 % des hommes) se disaient féministes ; un pourcentage inférieur par rapport à celui de l’année précédente où le pourcentage atteignait les 58 %.

Est-ce à dire que les utilisateurs de porno sont plus réactionnaires et non représentatifs de la population ? Rien n’est moins sûr quand on sait la popularité de ces sites. Un quart de Belges regarde régulièrement du porno. Et pas seulement des hommes puisque le site PornHub a précisé qu’un tiers de ses spectateurs étaient des femmes…

Sexuée et timide

Sans doute la question du féminisme aussi mal posée dans une enquête reflète-t-elle la position traditionaliste et antiféministe du site xHamster qui a par ailleurs appelé cette femme idéale Shy… Timide… La femme parfaite se doit donc d’être belle mais timide. Décidément, les femmes libérées et assurées ne semblent pas être du goût des boss de xHamster qui ont choisi de faire de Shy leur nouvelle ambassadrice. Leur marketing est ainsi sexiste… « Nous espérons donc que vous, nos Pygmalions, accueillerez votre propre Galatée », a déclaré le site qui a ouvert un compte instagram au nom de la demoiselle qui ne semble pas remporter beaucoup de succès. Mais on le sait, depuis des millénaires, la sexualité des femmes est un enjeu de la domination masculine. Le site xHamster n’atteste guère d’une évolution en la matière : il veut des femmes sexuelles mais pas émancipées, ayant l’air timide pour mieux se soumettre aux désirs des hommes. Mais le porno est une industrie qui n’a pas d’ambition militante et émancipatrice. Il est un secteur économique (en crise) qui tente de survivre en mettant principalement en scène les phantasmes de l’homme blanc qui a entre 35 et 60 ans ; celui-là même qui est le plus susceptible de payer pour mater non une vidéo – elles sont pour la plupart gratuites et donc non rentables – mais un spectacle érotique privé que fait pour lui une demoiselle face à une caméra.

(*)https ://fr.xhamster.com/blog/posts/990663

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :