Sexe: des femmes plus libérées

Sexe: des femmes plus libérées

Elles ne peuvent se donner sans aimer. Elles ne peuvent dissocier sexe et sentiments. Pendant des siècles, les femmes ont été considérées comme des êtres peu sexués. Le sexe appartenait aux hommes et l’amour aux femmes ! Et sans nul doute cette conception permit-elle de mieux contrôler la sexualité des femmes et de se s’assurer de leur fidélité. Et tout aussi certainement cette vision perdure encore. Aujourd’hui nombreuses sont les femmes qui perdent le désir et ont peu envie de s’envoyer en l’air quand elles sont en couple. Mais pourquoi la libido féminine s’essouffle-t-elle ainsi ? Les raisons sont multiples, de l’influence des hormones aux expériences perso déplaisantes, en passant par l’éducation, la lassitude sexuelle, la non-jouissance, l’âge, la fatigue, les enfants, le stress, le ménage…

Quoi qu’il en soit, quand on se penche sur les comportements sexuels des femmes de ce nouveau millénaire, on se rend compte que les choses changent et que la sexualité des femmes se rapproche de plus en plus de celle des hommes ! Il y a quelques semaines, l’Ifop publiait les résultats d’une vaste enquête menée auprès de plus de 1000 Françaises. S’il est centré sur la France métropolitaine – un biais d’échantillonnage certain –, il met en évidence que jamais les femmes n’ont été aussi nombreuses à succomber aux plaisirs solitaires et joies de l’onanisme. Vive la masturbation ! En 2019, elles sont 76 % à dire qu’elles se sont déjà masturbées au cours de leur vie, contre 60 % en 2006 (CSF), 42 % en 1992 (ACSF) et à peine 19 % en 1970 (Rapport Simon). En l’espace de près de 50 ans, la proportion de femmes déclarant s’être livrées à la masturbation a donc été multipliée par quatre !

Une pratique à mettre en lien avec la pornographie devenue si facilement accessible. Quelque 47 % – près d’une femme sur deux – admettent avoir déjà été sur un site X, soit une proportion plus de dix fois supérieure à celle de 4 % observée en 2006. La popularisation des sex-toys explique également cette augmentation de la masturbation car toujours selon l’enquête de l’Ifop, 43 % des femmes disent avoir déjà utilisé un vibromasseur, contre un peu plus d’une sur trois il y a cinq ans (37 % en 2012) et à peine 9 % il y a douze ans en 2007.

Les femmes s’offrent des plaisirs solitaires et se montrent aussi bien plus libérées dans leurs comportements sexuels. Les pratiques bucco-génitales qu’il s’agisse de la fellation, du cunnilingus, de la sodomie ou de l’anulingus, sont bien plus courantes qu’avant. En cinquante ans, le nombre de femmes ayant déjà sucé le sexe de leur partenaire a en effet fortement progressé (+36 points) au point d’atteindre des seuils très proches (91 %) de ceux des hommes (89 %).

Si l’exploration du versant anal de la sexualité tend plus à venir avec l’âge, il est intéressant de noter que la sodomie est désormais une pratique majoritaire : 53 % des femmes s’y sont prêtées au moins une fois. Et cette pratique s’est elle aussi fortement banalisée au cours des 50 dernières années : la proportion de femmes s’étant déjà adonnées à la pénétration anale a été quasiment multipliée par quatre depuis 1970 (14 %).

On voit même apparaître des comportements transgressant les rôles puisque 22 % des femmes ont dit avoir pénétré avec un doigt l’anus de leur partenaire pour lui offrir un orgasme prostatique. De tels changements de rôles manifestent sans doute une volonté d’égalité et de réciprocité qui anime désormais la vie des couples. Tout comme ils remettent en question le traditionnel homme pénétrant et femme pénétrée qui a si longtemps présidé aux rapports hétérosexuels.

La même tendance concerne les applis ou sites de rencontre : deux femmes sur dix déclarent s’y être déjà inscrites (22 %), un chiffre qui a plus que doublé en treize ans. Parmi les inscrites, près de deux femmes sur dix recherchent juste des aventures sans lendemain (19 %), un chiffre en augmentation par rapport à 2012 (+6 % en sept ans).

Parmi tous les aspects abordés par l’enquête, on épingle encore que huit femmes sur dix se déclarent prêtes à s’afficher en couple avec un homme ayant 10 ans de moins qu’elles (79 %). Un chiffre qui augmente avec le niveau de vie et de profession, pour atteindre 89 % chez les cadres et professions intellectuelles supérieures.

Et on laisse la parole à François Kraus directeur du pôle Politique / Actualité à l’Ifop pour commenter cette évolution : « S’ils confirment le rapprochement des comportements sexuels entre les deux sexes, ces résultats montrent surtout un rapport plus hédoniste et plus autonome des femmes à la sexualité, s’affranchissant non seulement des préceptes moraux pesant traditionnellement sur la sexualité féminine mais aussi des scripts sexuels présentant le coït, l’homme et son membre comme les seules sources légitimes du plaisir féminin. Que ce soit dans leur sexualité solitaire (masturbation…) ou conjugale (échanges bucco-génitaux…), les Françaises expriment en effet une plus grande capacité à se prendre en main et à s’affranchir des normes de genre tendant à imposer une vision purement « pénétrative » et passive du plaisir féminin. Certes, la socialisation sexuelle des femmes a encore tendance à leur présenter les hommes comme les « uniques vecteurs et dépositaires techniques du plaisir » féminin mais cette enquête montre bien une autonomie sexuelle croissante des femmes sous l’effet d’un changement des représentations culturelles et des discours publics sur le sujet – par exemple dans le cinéma, la musique ou les séries TV – mais aussi d’un accès plus large à des supports d’excitation (pornographie en ligne, livres érotiques) ou à des objets d’autostimulation plus adaptés aux plaisirs féminin. »

Note « Étude Ifop pour ELLE réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 28 au 29 janvier 2019 auprès d’un échantillon de 1 007 femmes, représentatif de la population féminine âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :