Le périnée, le secret du plaisir

shutterstock_73278892.jpg

Il semble davantage appartenir au monde des mamans qui viennent d’accoucher qu’à celui des femmes – et des hommes – qui aspirent à une vie intime positive. Pourtant le périnée est essentiel à l’épanouissement sexuel tant il influe directement sur le plaisir. Avoir un périnée tonique et bien maîtrisé facilite l’orgasme. Et ce, tant pour les femmes que pour les hommes!

Explications! Petite leçon d’anatomie d’abord. Chez la femme, le périnée est cette zone qui en longueur, s’étend de la jonction inférieure des petites lèvres du sexe à l’anus. En largeur elle s’arrête aux cuisses. Elle comprend un ensemble de muscles et de tissus qui constitue le plancher du petit bassin. La zone périnéale contient l’entrée du vagin et du clitoris et soutient les organes génitaux internes ainsi que la vessie et le rectum. Chez l’homme, le périnée couvre la même zone, s’étend de la base de la verge à l’anus et contient le scrotum entourant les testicules. Ses muscles entourent notamment la base du pénis. Si vous voulez bien conscientiser de quels muscles il s’agit, vous allez aux toilettes et procédez au «pipi stop»: quand vous arrêtez d’uriner, vous mobilisez les muscles du périnée.

Périnée tonique pour orgasmes multiples

On le sait, avoir un périnée tonique évite bien des petits problèmes urinaires. Mais on ignore souvent que dans l’intimité, le périnée joue un rôle important. Musclé, il permet à la femme d’avoir un vagin tonique et ferme enserrant bien le sexe masculin, ce qui offre davantage de sensations aux deux partenaires. De plus si pendant la pénétration, la femme joue avec son périnée en le contractant et le relâchant régulièrement et volontairement, elle atteint plus facilement l’orgasme. La succession de courtes contractions suivies de relâchements permet non seulement de se focaliser sur cette zone du corps et de se concentrer sur les sensations offertes mais aussi d’augmenter la circulation sanguine dans le bas-ventre et de faire monter l’excitation. Enfin il faut savoir qu’au moment de la jouissance qui dure de quelques secondes à une minute, les muscles de la région pelvienne se contractent rapidement – chaque 0,8 seconde – plusieurs fois de suite: entre 5 et 8 fois pour un orgasme usuel et entre 8 et 12 fois pour un orgasme intense. Les contracter de sa propre initiative permet ainsi de monter plus facilement au 7 e ciel et selon certaines d’y rester. Si après le premier orgasme, la femme continue de contracter et relâcher ces muscles, elle faciliterait la survenue d’orgasmes multiples. Bien sûr, de telles contractions volontaires demandent une certaine habileté et un travail de concentration mais les plaisirs qu’elles offrent en valent la peine. Et tout aussi sûrement, en amour, il n’y a jamais de truc révolutionnaire et de recette miracle. Si le périnée participe grandement au plaisir et le facilite, il n’est pas le seul élément qui le conditionne. Il y a encore le lâcher prise, la respiration, les caresses, la mobilisation des fantasmes…

Et de même pour l’homme, travailler son périnée et le conscientiser sont essentiels pour résoudre les problèmes d’éjaculation précoce souvent liés à de muscles périnéaux trop contractés. Il faut alors apprendre à les détendre. À l’inverse, un homme plus âgé qui a quelque problème d’érection peut contracter ces muscles qui entourent la base du pénis pour avoir de meilleures érections et contrôler son éjaculation.

Que l’on soit homme ou femme, on travaille donc les muscles de son petit bassin qui naturellement, avec les ans, ont tendance à se relâcher. Et l’âge n’est pas le seul élément affaiblissant ce soutien naturel des organes internes, il y a encore les grossesses, l’obésité, la sédentarité, le stress, la cigarette et les problèmes de prostate. Une pratique intense du vélo ne serait pas idéale et aurait tendance à fragiliser le périnée.

Une gym de l’amour au quotidien

Pour éviter ce relâchement, vous pouvez – devez? – faire les exercices mis au point dans les années 40 par le docteur américain Arnold Kegel. Des exercices qui seraient d’ailleurs directement inspirés de ceux que les moines taoïstes chinois ont développés pour améliorer leurs santé et plaisirs sexuels. Ces exercices sont progressifs et les premières séances consistent à faire chaque jour – plusieurs fois par jour si possible – une série de 10 contractions du plancher pelvien. On s’assied en tailleur et on contracte les muscles du périnée durant 5 secondes et on les relâche pendant 10 secondes. On fait cela dix fois de suite, si possible 3 ou 4 fois par jour. Si c’est trop difficile, on diminue le timing, on commence par 3 secondes de contraction et 6 de relâchement et on augmente progressivement. Mais toujours on pense à bien contracter le périnée et non les fessiers ou les abdos. Au stade suivant, on contracte plus longtemps 10 secondes et on se détend dix secondes. Les autres stades des exercices de Kegel varient les positions: on est assis puis couché sur le dos avec les jambes repliées et la plante des pieds à plat, puis couché, les jambes repliées et le bassin relevé…

Mais aujourd’hui les exercices de Kegel ont été adaptés et réinterprétés de mille et une façons pour devenir par exemple des suites de contractions longues et lentes avec des contractions courtes et très rapides. Et peu importe après tout, l’essentiel est de faire tous les jours ou du moins le plus fréquemment possible des exercices mobilisant les muscles périnéaux. Comme nul ne peut se rendre compte de ce que vous faites, vous pouvez travailler le périnée n’importe où, assis devant votre ordi au bureau ou au volant de votre voiture ou dans la file à la caisse d’un magasin. Et bien sûr, si le périnée est trop relâché et que l’on n’a pas veillé à l’entretenir, on file chez le kiné!

Joëlle Smets

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :