Mon enfant regarde du porno… Que faire?

Les conseils d’Alexandra Hubin, psycho et sexologue.

Quel est l’effet des films pornographiques sur les jeunes ?

Voir de telles vidéos entraîne une excitation sexuelle qui va être vécue différemment en fonction du sentiment éprouvé – sentiment lui-même lié à l’éducationreçue. Si le jeune se sent coupable, il peut avoir par la suite des difficultés à associer amour et désir sexuel. Pour désirer une femme et être dans la pénétrance, un homme doit avoir une certaine agressivité phallique – saine et non violente ! – mais s’il a lié la sexualité à la violence et l’humiliation, il peut avoir des difficultés à assumer son désir sexuel pour la femme qu’il aime.

Pour les jeunes qui ne se sentent pas coupables de voir de telles images, y a-t-il selon vous des impacts négatifs ?

Ils peuvent développer des complexes par rapport à la taille de leur pénis ou la durée de la pénétration. De façon plus générale, le porno donne de la sexualité une vision basée sur la performance, dénuée de sentiments, stéréotypée, masculine et très axée sur la pénétration.

Peut-on parler dans certains cas de traumatisme engendré par le porno ?

Il peut engendrer des crises d’angoisse et des troubles du sommeil. Tout dépend des enfants, du contexte dans lequel ils ont vu les images et du contenu des films ; certains sont plus perturbants que d’autres. La parole est importante car le blocage des pages internet sur l’ordinateur familial ne suffit pas. Les enfants peuvent voir de telles images sur le smartphone ou l’ordi d’un copain. Les parents doivent parler avec leur fils ou leur fille, leur expliquer et dire que ces vidéos ne sont pas faites pour les jeunes et qu’elles ne reflètent pas la réalité. Ils peuvent par exemple faire une comparaison avec le film dans lequel un superhéros saute du haut d’un immeuble : personne ne peutfaire cela dans la réalité même si un film le montre. Une telle explication peut les aider à dissocier images et réalité. Mais quand ils parlent à leur enfant, les adultes doivent respecter son intimité et éviter d’être intrusifs. C’est pour cela que l’école doit aussi prendre en charge l’éducation sexuelle des jeunes et la sensibilisation à la problématique pornographique.

Propos recueillis par Joëlle Smets.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :