Du porno belge et éthique!

Edition numérique des abonnés

Des soupirs, des aaahhh, des halètements lents, des ouiiiiiiii, des gémissements, des « lèche-moi », des râles, des « caresse-moi », des respirations rapides, des « encore », des bruits de succion, des souffles chauds… La voix est suggestive, sensuelle, envoûtante. Elle enveloppe, emporte et trouble d’autant plus étrangement qu’elle n’est pas portée par l’image d’une bimbo siliconée montée par un mâle musclé et tatoué. Étonnamment, les voix et les sons accompagnent des images abstraites, colorées et mouvantes, esthétiques, presque psychédéliques. Parfois des liquides coulent sur les taches de couleurs, des mousses apparaissent, des gouttes glissent, des bulles se gonflent puis éclatent. Chacun imagine ce que la voix porte, qui est caressée, qui lèche. Chacun projette ses envies, ses désirs, imagine une situation et fantasme librement, voluptueusement en regardant le film « Voyage » que propose Sexblotch.com.

Edition numérique des abonnés
Sexblotch.com

Sexblotch.com, c’est le site que vient de lancer le duo belge formé par Pierre Lebecque, sound designer et co-fondateur de Musimap et Serge Goldwitcht, artiste plasticien et réalisateur. « J’ai eu l’idée de ces vidéos il y a plusieurs années», explique Serge Goldwitcht, «J’ai commencé par réaliser des toiles qui jouaient avec les taches et les matières – la Province du Brabant vient d’ailleurs de m’en acheter une – et je me suis rendu compte qu’elles étaient beaucoup plus riches, et même hypnotisantes, quand elles étaient humides. J’ai alors fait des petits films qui jouaient avec les éléments de la peinture tandis qu’une voix racontait une histoire. Puis après ma rencontre avec Pierre Lebecque, j’ai abandonné la narration pour un langage d’avant le langage, une langue que tout le monde peut comprendre, quels que soient son sexe, son âge, sa culture ou sa croyance. Et sans doute parce que nous sommes des artistes qui aimons provoquer l’excitation sexuelle, nous avons créé les vidéos de Sexblotch. »

Le site propose ainsi une dizaine de vidéos pornos étonnantes qui marient des taches mouvantes et des sons suggestifs. Elles portent les noms évocateurs de « Kathmandu 69 », « Tropical temptations », « An orgasm in Kyoto », « Tunisian titillation », « Sacred orgasm » et peuvent susurrer des mots en français mais aussi en arabe, anglais, allemand, japonais ou encore en néerlandais et hébreu. Des « ija, ija, ija », « oui, oui, oui » arabe, des « haï », « oui » japonais ou des « noch, mehr, ja, weiter » des « encore, plus, oui, plus loin » allemand, des « lecca mi » italiens sont ainsi prononcés pour que chacun, homme ou femme, aux 4 coins du monde, fantasme et imagine. Mais c’est sans doute davantage les femmes qui seront touchées par Sexblotch. Après une année de tests et des dizaines de projections, elles semblent plus sensibles que les hommes aux vidéos créées par les deux Belges. Il est vrai que déjà elles sont nombreuses à dire ne pas s’y retrouver dans les productions pornographiques commerciales. Celles-ci sont en effet destinées à un public majoritairement masculin dont l’excitation est souvent conditionnée par le visuel. Mais à force de tout montrer et de plus rien suggérer, l’imagination se meurt alors qu’elle est importante, pour ne pas dire essentielle, dans la vie sexuelle. Celle des femmes, comme celle des hommes.

Et puis au-delà de son originalité de forme, Sexblotch.com s’inscrit dans le mouvement du « porno éthique ». Cette tendance émergeante entend démontrer que l’humiliation des un(e)s n’est pas nécessaire aux plaisirs des autres. « Le porno éthique est un mouvement plus que salutaire. Les images de filles aux peaux lisses et plastifiées se faisant éjaculer sur le visage dans une villa d’un design douteux, ne me plaisent pas du tout. En fait, elles me dégoûtent. Et les pubs que l’on y trouve sont encore pire que les vidéos », commente Serge Goldwitcht.

Sexblotch ne va pas concurrencer Pornhub qui arrive à la 36 e place des sites les plus visités au monde mais l’initiative est à saluer. Le projet est une alternative créative intéressante dans le marché si porteur de la pornographie qui ferait sur le net entre un dixième et un tiers du trafic mondial…

sexblotch.com L’abonnement mensuel est de 5 euros.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :