Orgie dessinée : des seins et du dessin !

Pour ce deuxième spécial Q, Fluide Glacial nous offre du sexe drôle et décapant ainsi que les grands noms de la bédé érotique. Interview de Yan Lindingre, rédacteur en chef du magazine

Magnus nous raconte les ébats du robot Nécron et de sa maîtresse si torride qu’elle est capable de faire bander un mort. Gotlib nous offre un Pervers Pépère plus en forme que jamais et Tebo les amours zoophiles d’un garçon de ferme. Aude Picault évoque une femme manager qui « harcèle » son employé.  Pluttark reste dans le même esprit avec une boss qui fait passer des tests d’évaluation très sexuels à son jeune employé. Bouzard nous gratifie d’un curé au comble de l’excitation en écoutant les confidences d’une de ses paroissiennes.  Fabrice Neaud n’hésite pas deux policiers homosexuels…. C’est du sexe provocant et drôle, décapant et joyeux, rebelle et sans tabou, que nous offre Fluide glacial dans ce spécial Q2 , la version cartonnée du hors- série 100% Q paru cet été en kiosque. Outre les bandes dessinées, l’album intègre aussi des photos montages, des dessins, des fausses publicités, des jeux et un dossier sur Larry Flint, le créateur du magazine porno américain Hustler qui devint paraplégique après avoir essuyé les tirs d’un membre du Ku Klux Klan.

Yan Lindingre, vous êtes le rédacteur en chef de Fluide Glacial. Quel mot d’ordre avez-vous donné à vos auteurs pour ce deuxième spécial Q?

Il fallait que leurs planches soient drôles et excitantes, qu’elles fassent rire et donnent envie de faire l’amour, qu’elles soient humoristiques et en même temps érotiques ou pornographiques.

Les auteurs pouvaient aborder tous les sujets ? Pas de censure par rapport à certains sujets tabous?

Non. Un des auteurs avait imaginé l’histoire d’un curé emmenant les enfants se faire dépuceler dans un bordel tenu par des bonnes sœurs. Après discussions, j’étais d’accord pour le publier mais l’actionnaire du journal a mis son veto.

Aborder le sexe sans tabou comme vous le faites a-t-il une dimension contestataire ?

Non je ne suis pas dans le militantisme. Le sexe me rend heureux, c’est tout. Faites l’amour et marrez-vous, ce serait plutôt mon credo. Le rôle du sexe est trop dramatisé. L’humour permet de déculpabiliser les gens par rapport au plaisir et aider à ce que tout le monde baise. La société ne pourra qu’aller mieux si on s’envoie en l’air. Je crois que les jeunes qui se font péter dans le métro devraient baiser davantage.

Une couverture aussi provocante qu’un Christ coincé entre deux seins de femme n’est- ce pas du militantisme?

Fluide Glacial n’est pas un journal satirique mais d’humour. Il n’y a pas de message politique ou social ni de désir de provoquer les cathos. Ce dessin est  simplement la blague d’un humoriste débile.

Sexe et religion ne font pourtant pas bon ménage!

Au contraire cela fait de très bons ménages avec des hommes en pantoufles devant la télé et des femmes à la cuisine. J Trêve de plaisanterie, il est vrai que les religions, qu’il s’agisse du christianisme ou de l’islam, nouent des rapports complexes avec le sexe. Il y a quelques années en Suède un père a tué sa fille et invoqué la loi de Dieu comme circonstance atténuante. Le tribunal a retenu son argument ! La loi de Dieu passe ainsi avant celle de l’état !

Au sein d’un couple uni par l’amour, le sexe joue un rôle important. Cette place qu’occupe la sexualité explique-t-elle le succès de du premier Q1.

Le premier Q de Fluide Glacial s’est très bien vendu, à près de 40.000 exemplaires. Il a bien marché car je crois que l’humour est un bon alibi pour déculpabiliser les gens d’acheter une bédé de cul. Et il est vrai que le sexe occupe une place importante mais on est aujourd’hui dans une sexualité obsédée par la performance : les hommes ont le devoir de bander comme des acteurs pornos et les femmes d’avoir un orgasme. Il faut se calmer et déconner. Rions un peu !

Les femmes ont dans ce spécial Q2 un rôle très actif. Elles sont aussi libidineuses  que les hommes.

C’est vrai les femmes ont plutôt le premier rôle. Elles sont actives et désirantes et portent la culotte alors que les hommes sont « petits ». Cette vision reflète l’état d’esprit de la nouvelle génération d’auteurs de bande dessinée. Le sexe pour eux, ce n’est pas choper une blonde idiote.

Pourtant aujourd’hui les femmes mènent campagne contre le harcèlement.

Il est très bien que la parole des femmes se libère aujourd’hui mais faisons attention au lynchage médiatique. C’est la justice qui doit trancher les cas de harcèlement et non les réseaux sociaux.

Q2 est paru aux éditions Fluide Glacial, 104 p., 19 euros.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :