L’amour au pays de Donald Trump

Donald Trump communique avec frénésie et twitte avec exaltation. Malgré cette furie communicative, le président américain reste – jusqu’à présent – discret sur sa vie intime. En mars dernier, en pleine campagne électorale, il avait encore tenu à préciser qu’il n’avait pas un petit zizi comme certains l’avaient sous-entendu en évoquant la taille de ses mains. Il avait déclaré en plein débat républicain : « Regardez ces mains. Est-ce qu’elles sont petites ? Je vous garantis qu’il n’y a aucun problème à ce sujet. » Depuis lors, pas la moindre allusion sexuelle… Le bruit court pourtant que Melania et Donald feraient chambre à part. Pour le reste, le président Trump reste étonnamment discret. Il semble loin le temps où il disait qu’il draguerait bien sa fille tant elle est jolie et où il se vantait de prendre les femmes par la chatte et de les embrasser sans leur demander leur avis. Des attitudes qui lui ont valu de nombreuses plaintes pour agression sexuelle. Même l’affaire de la sex tape montrant Trump en compagnie de prostituées russes en 2013 semble passée aux oubliettes.

8 % des hommes et 22 % des femmes affirment ne s’être jamais masturbés de leur vie

Si Trump reste discret sur sa vie sexuelle, quelque 2.021 Américains (975 hommes et 1 046 femmes) âgés de 18 à 91 ans viennent eux de dévoiler un peu de leur intimité dans une enquête menée par les Universités d’Indiana et de Caroline du Nord. Tous ont confié leurs expériences et leurs attirances par rapport à une cinquantaine de pratiques sexuelles. Publiée dans la revue PlosOne, elle confirme sans grande surprise que la très grande majorité des hommes comme des femmes (80 % des participants, tous sexes confondus) s’adonne au sexe vaginal, au sexe oral qu’il s’agisse de la fellation comme de cunnilingus, et à la masturbation. Mais l’étude souligne que 8 % des hommes et 22 % des femmes affirment ne s’être jamais masturbés de leur vie.

Une majorité d’Américains regarde du porno

Après ce trio gagnant, différentes pratiques sont adoptées par une majorité d’Américains : regarder un film porno (60 % femmes, 82 % hommes), lire un roman érotique (57 % des participants), s’envoyer par mail des images coquines (54 % femmes, 65 % hommes). Très classiquement, on retrouve des différences entre les hommes et les femmes, ces dernières se montrant plus réservées sauf dans les cas de l’usage de vibromasseur qui est bien utilisé par les femmes (23 %) que les hommes (12 %) ou le port de sous-vêtements sexys (75 % femmes, 26 % hommes).

Fessée et fouet peu pratiqués

D’autres comportements ont été essayés par une minorité : les relations sexuelles dans un lieu public (43 %), les fessées (30 %) les jeux de rôle amoureux (22 %), le bondage (20 %), et le fouet (13 %).

La sodomie désapprouvée

Si les deux sexes ont les mêmes préférences, ils ont aussi les mêmes aversions. Les hommes comme les femmes rejettent majoritairement le sexe anal et les relations à trois. La sodomie est refusée par 65 % des hommes et 86 % des femmes, considérée comme repoussante. Le sexe à trois est également rejeté par 66 % des hommes et 89 % des femmes. Il a été essayé par un très petit pourcentage de personnes : 10 % des femmes et 18 % des hommes.

Et quel que soit leur sexe, les comportements romantiques et affectueux sont considérés comme trrrrès attrayants !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :