Orgasme garanti

Une vaste étude américaine publiée dans Archives of Sexual Behavior confirme les inégalités entre les sexes face au plaisir et livre les trois meilleurs moyens d’atteindre le 7 e ciel.

Hommes et femmes ne sont pas égaux face au plaisir. Les premiers atteignent bien plus fréquemment l’orgasme que les secondes. Aujourd’hui une importante étude américaine menée auprès de 52.000 personnes âgées de 18 à 65 ans par l’Université de l’Indiana et les universités Chapman et Claremont en Californie confirme cette inégalité orgasmique, la précise et la nuance en montrant qu’il y a également des différences entre les femmes en fonction de leur orientation sexuelle. Publiée dans le très sérieux magazine des Archives of Sexual Behavior, l’enquête établit que 95% des hommes hétérosexuels parviennent à avoir un orgasme alors que les femmes hétéros ne sont que 65% à jouir lors d’un rapport. Et pas forcément à chaque fois ; l’étude précise en effet que seulement 35 % des femmes hétérosexuelles jouissent toujours ou souvent lors d’une pénétration et 44% jamais ou rarement. Les «chanceuses » ont en commun de préciser à leur partenaire ce qu’elles aiment ou n’aiment pas pendant leurs ébats ou de flirter avec leur compagnon durant la journée.

Quant aux femmes bisexuelles, elles sont, selon l’étude américaine, un petit plus nombreuses à vivre un orgasme lors d’un rapport : 66%. Par contre les lesbiennes sont 86%! Les amours saphiques sont jouissifs car ils combinent les pratiques qui mènent généralement les femmes au sommet du plaisir : des baisers intenses, des caresses intimes et un cunnilingus. Contrairement à ce que beaucoup d’hommes croient (30% selon l’étude) la pénétration n’est pas le meilleur moyen d’offrir le plus de plaisir à leur partenaire. Les femmes jouissent bien plus fréquemment grâce aux préliminaires érotiques et au sexe oral. L’enquête le confirme d’ailleurs qui montre que 80 % des femmes hétéros ont des orgasmes quand leur partenaire leur offre cette triple combinaison qui bien évidement peut s’accompagner d’un coït…

Et le psychologue américain David Frederick qui a dirigé cette étude pour l’université Chapman de conclure que les couples connaissent désormais les moyens d’améliorer leur vie sexuelle et d’augmenter la fréquence de leurs orgasmes.

Joëlle Smets.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :